Fermeture de l'alerte

Le musée des beaux-arts

De l'art flamand des XVe et XVIe siècles à l'art contemporain, découvrez la richesse des collections du musée du monastère royal de Brou !

Dante et Virgile dans le neuvième cercle de l'enfer - Gustave Doré (1861)

Femmes kabyles revenant de la fontaine - Jules Migonney (1910)

L'ange musicien - Félicie de Fauveau (1863)

Portrait de Marguerite d'Autriche - Bernard Van Orley (vers 1515-1518)

  

Le monastère royal de Brou, c’est aussi un musée de beaux-arts. Depuis son installation en 1922, c’est un parcours de 6000 mètres carrés qui s’ouvre  aux visiteurs. Les 434œuvres exposées, du Moyen Âge à nos jours, font du lieu un espace bien vivant. 

Réorganisé en 2019, le parcours conduit de l’église aux « appartements de Marguerite d’Autriche » (espace d’interprétation racontant l'histoire de la fondatrice), puis au musée.

Installé dans les anciens bâtiments monastiques, celui-ci conserve la présence de ses anciens occupants. Grâce à la cellule d’un moine ou encore la salle capitulaire, le musée assume et met en avant la fonction religieuse que le monument qui l’abrite a occupée pendant de nombreux siècles.

  

L'art flamand des XVe et XVIe siècles, l'historicisme du XIXe siècle et l'art contemporain font déjà la renommée du musée de Brou. D’autres thèmes sont également développés comme l’amour, la mort, les circulations culturelles, ainsi que la visibilité des femmes dans l’art et la société – qu'elles soient héroïnes ou artistes.

  

Un voyage à travers 1000 ans d'art

Dans  la première salle, admirez les peintures de van Orley, dont les portraits de Marguerite d'Autriche et Charles Quint, parmi des peintures et objets d'art du Moyen Âge et de la Renaissance.

De là, découvrez comment les artistes du XIXe siècle réinventent ce passé, avec l'un des fonds d'art « troubadour » les plus riches de France. L'un des clous de la visite reste l'impressionnante vision de l'Enfer de Dante par Gustave Doré. Les tableaux de Moreau, Millet, Chintreuil ou Appian ne vont laisseront pas indifférents.

Puis faites un saut dans le temps, au XXe siècle : Soulages, Debré, Hantaï, Mitchell, Asse, Degottex, Reigl... Migonney vous emmènera en voyage dans un Orient rêvé. Découvrez également le trio montmartrois Utrillo, Valadon et Utter, qui sillonnèrent l'Ain, ou l'artiste pionnière Emilie Charmy.

Parcourez ensuite les peintures européennes du  XVIIe siècle, caravagesques, baroques ou classiques. Avec les appartements du prieur, entrez dans un intérieur du XVIIIe siècle, meublé et orné d'œuvres de Largillière, Pécheux ou Lancret, de faïences de Meillonnas et d'horloges de la manufacture royale de Bourg.

Redescendez dans l'exposition « Quel chantier ! », présentant les matériaux et outils de bâtisseurs, les vitraux de Notre-Dame de Bourg, et les carreaux du pavement de Brou. Dans la dernière salle découvrez des sculptures médiévales, dont une superbe Vierge romane.

Enfin, dans les cloîtres, les sculptures de Rückriem, Gobé et Serra vous feront ressentir l'esprit des lieux.

  

Et ce n'est pas tout !

De nombreux outils de médiation : cartels commentés, traduits en anglais et allemand, livret-jeux pour les familles, tablettes interactives, films ou maquettes tactiles, sont présentés aux petits et grands.

À venir : un espace convivial de détente, avec lecture et jeux !

Et ce n’est pas tout ! Découvrez notre riche programmation culturelle et nos expositions temporaires en vous rendant sur nos actualités.

  

MenuFermer le menu