Un espace d'interprétation dans les appartements de Marguerite d'Autriche

20 septembre 2018 actualités , Événement

Pour la première fois de son histoire, les appartements de la fondatrice du monastère royal de Brou sont ouverts à la visite.

 

Au fil des salles, vous êtes invités à partir à la rencontre de Marguerite d'Autriche à travers trois thèmes représentatifs de sa vie : l'amour, le pouvoir, et l'art.

Une fois répudiée et deux fois veuve, ses amours malheureuses en font une héroïne romanesque. Elle est aussi une femme politique de premier ordre, moins pour les alliances à l'origine de ses mariages que grâce à son génie diplomatique. C'est enfin une princesse férue d'art et de lettre, mécène et collectionneuse.

Outils multimédia, vidéos et objets d'art vous permettront cette immersion au cœur d'une vie consacrée à la politique et l'art à l'aube de la Renaissance.

Un acte d’amour

 


Marguerite d'Autriche vous accueille dans une mise en scène spectaculaire. Elle vous raconte son destin hors du commun : son histoire d’amour avec Philibert, la fondation de Brou, et son amour pour l’art.

Parmi les pièces de collection, on retrouve une reproduction de sa robe et quelques éléments de mobilier : un prie-Dieu néogothique, un fauteuil curule dit « Dagobert » et un coffre de voyage.

Plusieurs portraits vous permettent de découvrir les différents visages de Marguerite au cours de sa vie.

Au centre du pouvoir de Marguerite

Cet espace permet de comprendre son rôle de premier plan joué dans l’Europe de la Renaissance.

Un arbre généalogique montre la rencontre de trois dynasties en sa personne : les maisons de Bourgogne, de Habsbourg-Autriche et de Savoie.

Une "table géopolitique" pilotée par des tablettes interactives, invite à découvrir l'histoire européenne. Un "feuilletoir" numérique livre le secret des correspondances diplomatiques.

Sont présentés une stèle, une statue de cavalier, la médaille figurant Marguerite et Philibert frappée lors de leur entrée à Bourg-en-Bresse.

Un écrin artistique

  

Ce troisième espace rend compte de la richesse artistique importée à Brou par Marguerite, mécène et amoureuse des arts.

Un patchwork d’images animées et les interviews des conservateurs présentent le monastère royal de Brou comme affirmation du pouvoir dynastique bourguignon, et les influences artistiques flamandes de son architecture.

Découvrez l’extraordinaire collection d’art de la princesseavec un dispositif numérique : peintures, sculptures, manuscrits, bijoux, mobilier…

Vous pourrez admirer une tapisserie des Chasses de Maximilien en écoutant la musique alors à la mode dans les cours européennes.

 

Retrouvez le reportage de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes au sujet des appartements de Marguerite d'Autriche