Les nouvelles œuvres du musée

19 octobre 2021 nouveauté , musée

Découvrez les récentes acquisitions du monastère royal de Brou !

Il y a du nouveau dans les collections du musée du monastère royal de Brou ! En 2020 et 2021, le musée des beaux-arts de la Ville de Bourg-en-Bresse a acquis 19 nouvelles œuvres, dont deux sont des séries de 4 et 7 pièces.

Retour en détail sur 6 d’entre elles : entre horlogerie du 18e siècle, portraits du 20e siècle ou encore expressions contemporaines, rendez-vous au monastère royal de Brou !

Horloge ou Régulateur de parquet, manufacture royale de Bourg-en-Bresse (1766-1776)

Cette spectaculaire horloge de parquet provient de la manufacture d’horlogerie de Bourg-en-Bresse. Cette manufacture royale, dont l’excellente production s’exporte jusqu’à Paris, ferme ses portes dix ans après son ouverture, concurrencée par l’horlogerie suisse. Sa durée éphémère explique la rareté des objets conservés aujourd’hui ! Acquise pendant l’été 2021, cette horloge du 18e qui porte la mention « manufacture royale d’horlogerie de Bourg-en-Bresse » témoigne de la qualité de la production horlogère de la ville. Le décor soigné, d’inspiration parisienne mais aussi de certaines horloges helvétiques ou germaniques, montre un style néoclassique avec quelques touches de rococo

Portrait de Berthe Weill (vers 1920), par Émilie Charmy (Saint-Étienne, 1878 – Paris, 1974) - Huile sur carton

Dévoilé lors de l’exposition « Valadon et ses contemporaines », ce tableau a récemment rejoint la collection des œuvres permanentes du musée ! Révélée au Salon d’automne de 1905, Émilie Charmy, peint avec une touche vigoureuse, à l’encontre de la peinture délicate alors attendue des artistes femmes. Elle représente ici Berthe Weill, sa galeriste et amie. Moins connue aujourd’hui que ses concurrents masculins, Berthe Weill est pourtant la première à vendre des toiles de Picasso et Matisse, qui lance Modigliani mais aussi Suzanne Valadon. Dans ce portrait, Émilie Charmy offre un rapport intime et psychologique avec Berthe Weill. Elle révèle son caractère déterminé, son regard affûté mais toujours bienveillant. Et la touche farouche et vive qui caractérise l’artiste s’y exprime ici librement. 

Portrait de Marc-Antoine Puvis (1851), par Pierre Puvis de Chavannes (Lyon, 1824 – Paris, 1898) - Huile sur toile

Marc-Antoine Puvis de Chavannes (1776 –1851), agronome et homme politique de l'Ain, est peint ici l'année de sa mort par son neveu Pierre Puvis de Chavannes dont il était très proche. Le jeune Pierre, qui deviendra une figure majeure de la peinture française du 19e siècle, livre un portrait posthume sensible visant à conserver pour l'éternité les traits d'un être cher. Marc-Antoine Puvis est ici représenté en homme généreux, aimant l'humanité, le regard doux mais pétillant d'intelligence. Contrairement au portrait mortuaire alors en vogue, le protagoniste, âgé de 75 ans, est toujours bien vivant sur cette peinture, restée jusque-là dans la famille. 

Quentin Durward, Louis XI et Isabelle de Croye (avant 1837), par Louis Ricquier (Anvers, 1792 – Paris, 1884) - Huile sur toile

Le roman de Walter Scott Quentin Durward paru en 1823, évoque la rivalité entre le roi Louis XI et le duc de Bourgogne Charles le Téméraire, débutant en 1467. L’ouvrage a inspiré de nombreux peintres dont Eugène Delacroix et Louis Ricquier, l'un des principaux peintres belges de genre historique. Dans ce tableau, la scène se situe au début du récit : Louis XI, se faisant passer pour un marchand, invite Quentin Durward à se restaurer. La servante dont s'éprend le jeune archer est en fait la comtesse Isabelle de Croye, que le roi a soustrait au duc. 

Visages des 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17 juillet 2019, par Lionel Sabatté (né en 1975) - Crayon et poussière sur papier d'Arches - Don de l'artiste

Dessinateur, peintre et sculpteur reconnu à travers le monde, Lionel Sabatté interroge la notion du vivant et des transformations de la matière dans ses œuvres. Avec de la poussière collectée au monastère royal de Brou en 2019, l'artiste crée une série de  sept visages, pour sept jours d'une semaine. Leurs regards expressifs évoquent les âmes des disparus qui habitent encore les lieux, et les traces des vivants les traversant chaque jour. Constitués de débris en grande partie humains et réunissant ainsi l'ADN de multiples personnes, ces visages constituent le portrait universel de tous les humains. L'ensemble nous rappelle aussi notre vanité : Tout est fait de poussière et tout retournera à la poussière. Exposés pour la 1re fois lors de l’exposition « Œuvres déconfinées / Poèmes en liberté ! » pendant l’été 2020, ces fragiles dessins donnés par l’artiste ne peuvent toutefois pas être exposés en permanence. (© Rebecca Fanuele)

Anthropocène, témoins (2019) par Jérémy Gobé (né en 1986) - sculptures en PLA biosourcés et compostables - Don de la Fondation Saint-Gobain-Weber

La sérieAnthropocène, témoins, produite par Jérémy Gobé pour le monastère royal de Brou, est issue de sa résidence en 2019 chez Saint-Gobain-Weber à Servas (Ain). Ces œuvres découlent de la collaboration fructueuse entre une institution patrimoniale, un artiste contemporain et une entreprise de fabrication de matériaux innovante. Avec des matériaux durables développés spécialement pour le projet, l’artiste évoque notre société et l’impact des Humains sur la nature. Il s’inspire ici des décors vermiculés de la Renaissance et des formes basiques de l'architecture. La démarche artistique de Jérémy Gobé, engagée dans la préservation des savoir-faire et la sauvegarde de l'environnement, nous rappelle le rôle fondamental que l'art doit jouer dans la transformation de notre société. Ces sculptures ont rejoint les œuvres monumentales de Richard Serra et Ulrich Rückriem au sein des cloîtres du monastère.

Ces œuvres ont été acquises grâce l’aide du FRAM (Fonds régional d'acquisition/restauration des musées), de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de l’Etat ou encore grâce à des dons. 

Pour venir les découvrir dans le parcours permanent : rendez-vous toute l’année !

Tarifs : 9,50 € / Gratuit – 26 ans 

Accédez directement à notre billetterie en ligne ici

MenuFermer le menu